Fraîchement revenue d’une série de concerts aux guichets fermés aux États-Unis, notamment aux côtés de Burna Boy au Prospect Park de Brooklyn, et d’une performance exceptionnelle au festival de Glastonbury de cette année, Sampa The Great dévoile « Freedom » le troisième single de son prochain album « The Return », qui sortira le 13 septembre sur le label Ninja Tune.

La chanson, qui a été jouée hier soir pour la première fois lors de l’émission Radio 1 d’Annie Mac fait suite aux singles « Final Form » et « OMG », qui ont été défendus par Zane Lowe et Ebro Darden (Beats 1), Gilles Peterson et Lauren Laverne (6 Music) et Mistajam & DJ Target (Radio 1), et ont rassemblé une vague de soutien de la part de publications comme Pitchfork, FADER, The Guardian, The Observer, NPR, Crack, Vulture, Afropunk, Hypebeast, Dazed et beaucoup d’autres. Sampa a également trouvé un nouvel admirateur chez Jada Pinkett Smith qui l’a décrite comme sa nouvelle artiste préférée, partageant la vidéo pour « Final Form » avec ses 8+ millions d’abonnés, et en faisant de Sampa la seule personne qu’elle suit sur Instagram.

« ‘Freedom’ aborde l’une des discussions les plus importantes que vous aurez jamais en tant qu’artiste dans cette industrie. » explique Sampa : « L’équilibre entre gagner sa vie et exprimer son art, et ce que vous êtes prêt à compromettre au cours de cette aventure. C’est une bénédiction d’être capable de créer et de s’exprimer à travers les arts et une bénédiction encore plus grande quand cet art peut vous fournir un gagne-pain, mais il est probable que vous arriviez à un point dans votre carrière où vous aurez le choix de compromettre votre expression artistique. La mesure dans laquelle vous êtes prêt à faire des compromis fait l’objet d’une discussion dans Freedom. »

Sur « The Return » Sampa a fait appel à une série de collaborateurs et artistes de renom pour mener son projet à bien. L’album est mixé par Jonwayne (de Stones Throw notoriety), msm (Skepta/Boy Better Know) et Andrei Eremin (nominé aux GRAMMY pour ses collaborations avec hiatus Kaiyote et Chet faker), et réalisé par Silentjay, le producteur de Slowthai Kwes Darko, Clever Austin (Perrin Moss de hiatus Kiayote), Blue Lab Beats et Syreniscreamy. L’album présente également des collaborations avec Ecca Vandal et le collectif de jazz londonien Steam Down. Beaucoup d’entre elles sont les fruits du réseau que Sampa s’est tissé depuis ses débutsen 2015 – après un certain temps passé à étudier à San Francisco et à Los Angeles – comme novice des open-mics hip-hop et jazz de Sydney. Depuis, elle a pu jouer avec Denzel Curry sur son hit « Black Balloons » pour la session « Like A Version » du chanteur pour Triple J, et a fait une tournée mondiale, faisant la première partie d’artistes comme Kendrick Lamar, Ms. Lauryn Hill, Thundercat, Joey Bada$$, hiatus Kaiyote, Noname, Ibeyi et Little Simz.

Cette année, Sampa se lancera dans une tournée de 22 concerts en octobre et en novembre dans toute l’Australie, la Nouvelle-Zélande et l’Europe, dont un passage au Point Éphémère le 21 novembre.

« The Return » sort 13 septembre sur le label Ninja Tune. “Freedom” est désormais disponible, avec une pochette réalisée par Mason London.

English

The rise of Sampa the Great has been spectacular to watch. A young woman from Zambia and based in Sydney, she has set about making music that artfully combines her natural style and energy with thought-provoking, socially-conscious themes. She views music as the language of the soul, transcending borders and acting as an agent for positive change.

Sampa has won over a wave of adoring fans having been chosen to support Kendrick Lamar, Thundercat, Hiatus Kaiyote, Ibeyi, Little Simz and Fat Freddy’s Drop along with her sold out headline shows and festival slots at Golden Plains, Sugar Mountain, WOMAD & VIVID Live.