Nation of Language est un trio en provenance de Brooklyn, et qui joue une synth-pop mariant la voix de Matt Berninger, le chanteur de The National avec le son des premiers Depeche Mode, New Order, voire Orchestral Manoeuvres in the Dark. Il paraîtrait même que la formation ait été montée par le chanteur Richard Devaney suite à l’écoute du tube « Electricity » de ces derniers. Après le revival post-punk déjà largement répandu, ce groupe surfe sur le retour des synthétiseurs du début des années 80, style encore marginal, dont le dandy décalé australien Alex Cameron pourrait être l’une des têtes de file.