JPEGMAFIA est un artiste engagé, ses textes dénoncent le racisme et l’hypocrisie des États-Unis avec cynisme et humour. Il s’occupe de ses projets depuis l’écriture jusqu’au mastering, ce qui donne un réel côté lo-fi et expérimentale à ses productions. Cet ancien pilote de l’armée américaine a réussi à s’imposer dans le hip hop underground comme l’un des artistes les plus ambitieux de ses dernières années!

JPEGMAFIA est souvent loué pour sa capacité à créer de la musique qui associe de manière transparente un éventail d’émotions, de sons et de sujets d’une manière que beaucoup n’ont jamais entendue jusqu’à présent. Le parcours du rappeur et producteur basé à LA l’a prédestiné à ce genre de polyvalence musicale.  Peggy a dabord été élevée à Brooklyn, par des parents jamaïcains avant de déménager dans la campagne de l’Alabama, un endroit où il devrait faire au racisme. Ces premières rencontres controversées ont conduit un jeune JPEG à se tourner vers les premiers enregistrements de Ice Cube Records, qui parlaient directement de ce à quoi il avait affaire à l’époque. L’approche intelligente, intellectuelle et militante de Cube a conduit Peggy à faire sa propre musique au début de ses années de lycée, rejoignant le style du rappeur de LA avec la flamboyance d’artistes comme Cam’Ron chez lui à New York. Après avoir obtenu son diplôme d’études secondaires, JPEG s’est enrôlé dans l’armée et s’est déployé dans divers coins du monde où il a pris un peu d’influence de chaque endroit.
Il sort en 2018 son album révolutionnaire, ​« Veteran​ » comme une introduction autobiographique. Ce premier album « Veteran » a établi JPEGMAFIA comme l’un des artistes les plus excitants que le rap ait à offrir, en raison de sa capacité à faire des commentaires politiques et des préoccupations des millennials américains à la fois engageants, humoristiques et informatifs. L’album a changé sa vie. Son second album, « ​All My Heroes Are Cornballs​ »  arrive lannée suivante. Cet album suit les traces de son travail précédent, vous entrez dans un territoire inconnu chaque fois que vous appuyez sur play.

English

Born in New York to Jamaican parents, JPEG spent the bulk of his childhood in East Flatbush, Brooklyn (deeply rooted in West Indian culture and black pride) most of his mid-teens in deep south rural Alabama, bouncing from place to place due to rough circumstances at home. After graduating high school, JPEG joined the military, deploying to different parts of the world, meeting fellow artists and adding new elements to his producing and rapping repertoire. Now based in Los Angeles, JPEGMAFIA’s sound is dark but not without a humor that makes things even more uncomfortable. His role as villain or satirist, hood protector or nihilist is intentionally hard to put one’s finger on.