Josin

Sa mère est coréenne, son père est allemand. Josin naît à Cologne sous le feu de deux parents chanteurs d’opéra. Sa langue maternelle est l’allemand – le coréen ne suit pas mais lui apporte des traits exotiques admirables. Enfant, elle part vivre dans le sud de la France. Sa langue apprend donc le français et reprend plus tard sa forme germanique pour finir ses études à Hambourg. « La musique a toujours été présente dans ma vie – bien sûr, plus classique », dit-elle. « J’ai eu des leçons de piano jusqu’à mes 14 ans, mais je n’ai jamais eu de cours de chant. Mes maigres expériences avec la musique pop ont été réalisées à travers des CDs que j’ai empruntés dans la collection de mon parrain. Et c’était toujours le même processus : en emprunter un et l’écouter jusqu’à ce que les oreilles saignent. Et ainsi de suite. J’ai donc eu la chance d’écouter un mélange de Björk, Sade, The Beatles, Michael Jackson et beaucoup d’opéra comme une forcenée quand j’étais enfant. »

Cette diversité de sons et de genres a permis à l’artiste de décapsuler une fibre créatrice déjà bien imbibée par le bain de son entourage. Comme un vœu d’allégeance, JOSIN ne pouvait contenir cette envie d’échafauder son propre univers, de se soumettre et d’obéir à sa vraie nature. De fil en aiguille – ou, plutôt, de note en son -, JOSIN s’enivre en autodidacte et presque en autarcie. Elle compose en son for intérieur et puise dans l’environnement ce dont elle a besoin : simplicité, authenticité et hostilité. @Indiemusic

English

Born in Cologne to a Korean mother and German father, both of whom are opera singers, JOSIN grows up in a household with music at its centre. Nevertheless, she decides to follow a childhood dream and studies medicine in Nice. « I did my first year of medical school, but there was something missing. I think I never really saw what was there all along – music. Maybe because it was so normal to grow up in an artistic environment. At some point the inner voice became inevitable and I knew that I had to follow this path.“ She drops out of college, moves to Hamburg and develops her musical identity as a self-taught artist and producer.

JOSIN’s music sees a dynamic blend of electronic jolts, vibrating sounds and poetic vocals. Somewhere between heart and mind the profoundness of her songs seems to resonate. The warm melancholy of her production repeatedly merge into the electronic world. Her music is complex and honest at the same time – haunting and fragile. There’s ultimately something quite arresting about JOSIN, and her debut marks an exciting start for a compelling new artist.

JOSIN has toured with RY X, BOY, Roosevelt and Sóley and played at festivals such as Maifeld Derby, Puls Open Air, Burning Eagle, Artlake, c/o Pop Festival and Iceland Airwaves where she won audiences and critics over.

EN TOURNÉE

Once Apart

Burning (For a new start)