Son vrai nom est Jonathan Toubin, mais on l’appelle plutôt Jonathan Toutbien, tant ce joyeux fêtard peut transformer son DJ set furibard en vaste concours de danse, avec chorégraphies déchaînées, solos d’air guitar et jury tatillon. Une fête illimitée démarrée il y a presque 20 ans à Brooklyn et qu’il entretient sans relâche à force de rock garage, de soul obscure et de psychédélisme de combat. Torpeur, sueur et luxure : le premier qui lui parle de house minimale sort avec goudron et plumes.

© Les Inrocks