Ce nom vous dit quelque chose. Dans le film culte de 1987 « Princess Bride », Iñigo Montoya était un fier duettiste hispanophone mu par la vengeance de son père. Dans le décor un tout petit peu moins chevaleresque du monde moderne globalisé, Iñigo Montoya est un quatuor francophone non moins attachant que le héros à qui il emprunte le nom avec malice. Déjà aperçus au sein de Mungo Park, Quentin et Pierre animent ce nouveau projet d’ambitions lointaines, citant Godspeed You ! Black Emperor comme un horizon à atteindre à grands coups d’effluves électroniques et de textes habités. À l’instar de Grand Blanc, Iñigo Montoya creuse profondément le sillon encore peu exploré d’un psychédélisme électronique mêlé de chanson hantée.